catalogues, études, textes, presse

« Dominique Weber : Why, my love, did we get divorced ? », Ecozon@. European Journal of Literature, Culture and Environment, Universidad de Alcalá, vol. 10, n° 2, 2019 : photographie de couverture ; Anne-Rachel Hermetet et Stephanie Posthumus, « Ecological In(ter)ventions in the Francophone World : An Introduction », p. 1-8, en particulier p. 1-2 ; Damiano Benvegnù, « Editorial », p. 179-182, en particulier p. 180-181 ; « Creative Writing and Arts », p. 183-186 (www.ecozona.eu/issue/view/177 )

 

Aux lisières du jardin, livret d’exposition, Saint-Quentin, Le 115 Galerie d’art, 2018, 56 p., avec un texte inédit de Cécile A. Holdban « ne pas abandonner l’espace »

Mathieu Le Pors, L’apport de l’art et de la réflexion sur l’art aux problématiques réalistes et écologiques contemporaines, Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Master d’histoire de la philosophie (« Philosophie de la connaissance et du langage ») sous la direction de Pauline Nadrigny, avril 2019, 15 p., en particulier p. 11-15 (mémoire inédit)

 

Emily Breidenbach et Christina Nafziger, « Dominique Weber », Collective Terrain. Forefronting art that expresses humanity’s complicated relationship to land, n° 1, vendredi 21 décembre 2018 (www.collectiveterrain.org/issue-1/2018/12/16/dominique-weber)

 

Marie-Pierre Griffon, « Les nuances de sol de Dominique Weber », L’Écho du Pas-de-Calais, n° 184, octobre 2018, p. 24 (version électronique : www.pasdecalais.fr/L-Echo-du-Pas-de-Calais2/)

 

Kathryn Carter, « nuits nuits nuits », « walking in love » et « burnt », dans The Haiku Times, 23 septembre 2018, trois haïkus inspirés de trois dessins, lisibles à l’adresse électronique www.kathryn-carter.com/the-haiku-times/

 

Dominique Weber : Nuances de sol, livret d’exposition, Arras, Le Rat Perché, 2018, 27 p.

 

Aurore Chevillotte, Philippine Lambla, Ana Lebron De Castro, Clémentine Lypszyc, Mathilde Portejoie et Sara Rottenwöhrer (éd.), Nocturne. L’homme, animal de nuit, catalogue d’exposition, Paris, Galerie Bertrand Grimont, 2018, 60 p., ici p. 23-27

livres d’artiste

sein noir, dessins d’Alain Lestié et poème de Dominique Weber, Arras, MDL, coll. « XYZ », septembre 2018, impression numérique Epson sur papier Hahnemühle bamboo 265 g/m2, avec intervention directe au crayon « nero », livre en une feuille 40 x 30 cm pliée en quatre, avec une page découpée laissée libre, dimensions du livre fermé 20 x 15 cm, tirage à 40 exemplaires numérotés et signés par les deux auteurs

de pluie, de nuit, le sol, sept photographies de Patrick Devresse et huit poèmes de Dominique Weber, dont un poème graphique, Dainville & Saint-Laurent-Blangy, Les Entreliens, octobre 2018, impression numérique Epson sur papier Rag photographique Canson Infinity, 210 g/m2, 12 pages sous emboîtage façonné par Cartonnages S. Laramée à Paris, 21,5 x 30,5 x 1,8 cm, chaque emboîtage étant enrichi d’un papier ramassé dans la rue par Dominique Weber au gré de la marche, de ses allures et de ses rythmes, dimensions variables, tirage à 10 exemplaires numérotés et signés par les deux auteurs

 

lien profond à l’espace, poème inédit de Cécile A. Holdban et gravure de Dominique Weber, mars 2019, livre d’artiste en auto-édition composé de trois pierres de la Côte d’Opale ramassées aux environs du Cap Gris-Nez par Dominique Weber au cours de ses marches, dimensions variables (environ 28 x 44 cm), 2 exemplaires datés, numérotés et signés par les deux auteurs

 

respirer le sol, six photographies et un dessin de Dominique Weber, sept textes en prose de Cameron Morin, c.el.a. (cadavre exquis littéraire et artistique) – 7 x 7, décembre 2019, publication électronique sous la direction de Irma Barda, Salomé Burstein, Milena Charbit et Milena Henochsberg, https://cela.paris/

poèmes

« nuits », un poème graphique, dans Aurore Chevillotte, Philippine Lambla, Ana Lebron De Castro, Clémentine Lypszyc, Mathilde Portejoie et Sara Rottenwöhrer (éd.), Nocturne. L’homme, animal de nuit, catalogue d’exposition, Paris, Galerie Bertrand Grimont, 2018, p. 24

« sans monde », « en les artères », « les terres nues et lentes », trois poèmes, Thauma. Revue de philosophie et de poésie, n° 15 (« Pierres »), février 2018, p. 82-85

« se fuir, laisse venir », un poème, Dissonances, n° 33 (« Fuir »), hiver 2017, p. 17 // www.revuedissonances.com

« au sol », six poèmes, N47. Revue de poésie, n° 31, automne 2017, p. 83-85 // www.revuen47.tumblr.com

 

« puis la carraire », un poème, Libelle, n° 293, octobre 2017, p. 5 // www.libelle-mp.fr

« elle déprécise », « quant aux étirements », deux poèmes, 17 secondes. Poésie contemporaine, n° 9, octobre 2017, p. 41 // www.revue17secondes.blogspot.com

labels de musique

2019 : Collaboration avec le label de musique électronique Attic Music (Fabrizio Lapiana, Fabio Milito – Rome / Amsterdam / Berlin – www.atticmusic.it / @atticmusic) – pochette du disque vinyle Attic 018 : Rash de Fabrizio Lapiana

radio

2019 : Entretien radiophonique avec Pierre-Charles Boidin pour Radio PFM diffusé dans l’émission « Info 30 » le jeudi 18 juillet 2019 et dans l’émission « Attention les oreilles ! » le dimanche 21 juillet 2019, 24 minutes 33 secondes (99.9 MHz / www.radiopfm.com/reportages-chroniques/reportages-entretiens/article/aux-lisieres-du-jardin-exposition-a-la-galerie-115) à l’occasion de l’exposition « Aux lisières du jardin », avec Mireille Desideri et Catherine Slowik, Le 115 Galerie d’art, Saint-Quentin, 19-24 juillet 2019