2021 - poumons

poumons (= lungs), 07.III.2021, empreintes de peau sur papier, huile d’olive vierge extra de Provence AOC (Reflets de France), poudre de lave basaltique et ocre rouge sur papier, 110 x 75 cm + deux pierres d’enrochement du Boulonnais (calcaire gris du Viséen ou Carbonifère inférieur), environ 45 x 40 x 26 cm et 50 x 26 x 15 cm

poumons (= lungs), 07.III.2021, empreintes de peau sur papier, huile d’olive vierge extra de Provence AOC (Reflets de France), poudre de lave basaltique et ocre rouge sur papier, 110 x 75 cm + deux pierres d’enrochement du Boulonnais (calcaire gris du Viséen ou Carbonifère inférieur), environ 45 x 40 x 26 cm et 50 x 26 x 15 cm

David J. Stang, Ensete ventricosum, Jardins de la cascade de La Paz, Costa Rica, 29.XI.2005, photographie numérique couleurs (première publication : ZipcodeZoo.com)

poumons (= lungs), 07.III.2021, empreintes de peau sur papier, huile d’olive vierge extra de Provence AOC (Reflets de France), poudre de lave basaltique et ocre rouge sur papier, 110 x 75 cm + deux pierres d’enrochement du Boulonnais (calcaire gris du Viséen ou Carbonifère inférieur), environ 45 x 40 x 26 cm et 50 x 26 x 15 cm

1/13

La gravure se trouve sur une stèle phallique du site mégalithique de Chelba-Tutitti, en pays Gédéo, dans la région de la vallée du Rift au sud de l’Éthiopie. Le symbole semble végétaliforme. Il est voisin de celui de certaines scarifications pratiquées par le peuple Dinka à la frontière de l’Éthiopie et du Soudan. La scarification est située juste au-dessus du nombril, marque ineffaçable sur le corps de l’engendrement et de la vie. Le symbole peut figurer un Ensete ventricosum, c’est-à-dire un bananier d’Abyssinie, un arbre nourricier très important dans la région. Il peut figurer également un jaillissement de sperme. Le dessin tente de comprendre et de prolonger ces ressources : une ramure ? un jet de semence (l’huile utilisée a des tonalités approchantes du point de vue de la couleur et de la texture) ? un nombril minéral et géologique ? Tout cela à la fois, à partir d’empreintes effectuées à même la peau ? Des poumons, des respirations.

Sophie Corson, Jean-Paul Cros, Roger Joussaume et Régis Bernard, « Gravures et peintures sur les stèles phalliques du site de Chelba-Tutitti en pays Gédéo (Éthiopie) », dans Gabriel Rodriguez et Henri Marchesi (éd.), Statues-menhirs et pierres levées du Néolithique à aujourd’hui, Actes du 3e colloque international sur la statuaire mégalithique, Saint-Pons-de-Thomières (12-16 septembre 2012), DRAC Languedoc-Roussillon et Groupe Archéologique du Saint-Ponais, 2015, p. 51-66

 

Anne-Lise Goujon, « Des pierres phalloïdes par milliers en Éthiopie méridionale. Nouvelles perspectives de recherche », Afrique : Archéologie & Arts, vol. 14, 2018, p. 87-104, texte mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 06 mars 2021, URL : http://journals.openedition.org/aaa/1795 ; DOI : https://doi.org/10.4000/aaa.1795

 

Roger Joussaume, Tuto Fela et les stèles du sud de l’Éthiopie, Paris, ADPF, éd. Recherches sur les civilisations, 2007

 

Roger Joussaume et Jean-Paul Cros, Mégalithes d’hier et d’aujourd’hui en Éthiopie, Arles, Errance, 2017

 

« Éthiopie, le mystère des mégalithes », documentaire réalisé par Alain Tixier (France, 2018, 92 min), URL : https://www.arte.tv/fr/videos/080100-000-A/ethiopie-le-mystere-des-megalithes/