2020 - ocre fidèle à la terre

Eugène Guillevic, Euclidiennes (1967), « Spirale », Paris, Gallimard, coll. « Poésie »1985, p. 185 :

 

« Je sais qu’amenuisant

Durant mon aventure

L’espace que j’enclave,

 

Je sais que tournoyant

Autour de quelque chose

Qui est moi-même et ne l’est pas,

 

Je finirai par être

Ce point auquel je tends :

Vrai moi-même, le centre,

 

Et qui n’est pas. »

 

 

André Deledicq, art. « Les spirales : aspects mathématiques », Encyclopædia Universalis, Boulogne-Billancourt, Encyclopædia Universalis S. A., 1978, texte cité par Élisabeth Dumont, La Géométrie dans le monde végétal, Paris, Ulmer, 2014, p. 92 : « Un vertige : celui de la rotation. Un désir : celui de l’expansion ».

Ocre : une couleur qui n’est pas seulement une couleur.

© Dominique Weber. Tous droits réservés - 2017. Site conçu et réalisé par Jeanne Weber

  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon