2019 - peindre sans peindre

sur ta peau, lentement, mes lèvres qui se noient – l’hiver, 16.II.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm,

poème visuel et sonore réalisé par anne-gaëlle weber (45 secondes)

sur ta peau, lentement, mes lèvres qui se noient – l’hiver, 16.II.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm,

poème visuel et sonore réalisé par anne-gaëlle weber (21 secondes)

sur ta peau, lentement, mes lèvres qui se noient – l’hiver, 16.II.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm

étreintes : limpossession, 10.III.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

poème visuel et sonore, 31 secondes

étreintes : l’impossession, 10.III.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

poème visuel et sonore réalisé

dans la forêt d’Immercourt, 20 secondes

étreintes : limpossession, 03.IV.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

poème visuel et sonore, 40 secondes

sur ta bouche, lentement, mon silence qui revit – le printemps,

20.IV.2019, peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm,

poème visuel et sonore réalisé par anne-gaëlle weber (41 secondes)

sur ta bouche, lentement, mon silence qui revit – le printemps,

20.IV.2019, peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm,

poème visuel et sonore réalisé par anne-gaëlle weber (35 secondes)

sur ta bouche, lentement, mon silence qui revit – le printemps, 20.IV.2019, peinture sans peintre, poème sans poète,

air, lumière, eau de la Scarpe et sons de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur toile de lin naturel brut, 80 x 80 cm

lamitié, la pensée, 18.VIII.2019,

peinture sans peintre, poème sans poète,

air et vent du cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais),

poème visuel et sonore, 27 secondes 

– pour Sophie et Emmanuel Lacoue-Labarthe

poreux : devenir peau à nouveau, 30.XI.2019, contact,

lumière des arbres de la forêt de Vaudry-Fontaine

sur une feuille de papier calque 90 g/m2, 0,91 x 20 m

Les caresses du soleil d’un matin d’hiver et les baisers de l’humus du Nord, le torse de l’arbre et l’épiderme des feuilles : l’espace et le temps d’une transparence, devenir membrane.

© Dominique Weber. Tous droits réservés - 2017. Site conçu et réalisé par Jeanne Weber

  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon