2019 - mélanomes

Les mélanomes sont principalement des cancers de la peau. Il existe toutefois également des mélanomes de l’œil, des muqueuses et, plus rarement, des organes internes.

 

Les mélanomes se forment majoritairement sur une peau auparavant indemne et saine, mais ils peuvent également se développer à partir d’un grain de beauté préexistant.

 

Après une phase d’extension horizontale, parallèle à la surface cutanée, les mélanomes plongent vers les couches profondes de la peau (le derme profond, l’hypoderme) et, à partir de là, peuvent métastaser vers les ganglions lymphatiques ou les organes internes (poumons, os, foie, cerveau).

 

En France, en 2011, les mélanomes cutanés ont été la 6e cause de cancer chez la femme et la 8e chez l’homme ; ils ont représenté respectivement les 14e et 12e causes de décès chez la femme et chez l’homme. Dans le monde, l’incidence des mélanomes augmente de plus de 2 % par an, du moins selon les estimations proposées en 2008 par Véronique Bataille et Esther de Vries (« Melanoma – Part 1 : epidemiology, risk factors, and prevention », British Medical Journal, 2008, 337, a. 2249, https://doi.org/10.1136/bmj.a2249, article publié le 20 novembre 2008). Depuis 40 ans, le nombre de mélanomes double à peu près tous les 5 ans.

 

Nos asphaltes, nos bitumes, nos goudrons : les mélanomes des terres, les mélanomes de la peau de la Terre ?

© Dominique Weber. Tous droits réservés - 2017. Site conçu et réalisé par Jeanne Weber

  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon