2018 - être pierre

la précédence : le cœur des pierres, 2017/2018, encre de Chine sur papier, 25,4 x 17,8 cm

la précédence : le cœur des pierres, 2018, encre de Chine sur papier, 50 x 65 cm

pierres : être temps, 2018, pierre frottée sur une feuille de papier posée au sol, 29,7 x 42 cm

la précédence : le cœur des pierres, 2017/2018, encre de Chine sur papier, 25,4 x 17,8 cm

1/4

Roger Caillois, Pierres (1966), Dédicace, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 1971, p. 9 : « Comme qui, parlant des fleurs, laisserait de côté aussi bien la botanique que l’art des jardins et celui des bouquets – et il lui resterait encore beaucoup à dire –, ainsi, à mon tour, négligeant la minéralogie, écartant les arts qui des pierres font usage, je parle des pierres nues, fascination et gloire où se dissimule et en même temps se livre un mystère plus lent, plus vaste et plus grave que le destin d’une espèce passagère ».

Seyhmus Dagtekin, Sortir de l’abîme. Manifeste, Paris, Le Castor Astral, 2018, p. 21-22 : « Nous devons chacun posséder une mémoire minérale, une mémoire de la matière qui nous précède et qui nous survivra, qui nous relie aux commencements et nous projette vers les devenirs ».