2017 - écorces : être peau

Touchés enfin d’être ensemble sur la Terre avec tout ce qui est et tout ce qui vit, nous sentons que l’arbre, lui aussi, vit son écorce.

Eduardo Kohn, Comment pensent les forêts. Vers une anthropologie au-delà de l’humain (2013), trad. fr. Grégory Delaplace, Bruxelles, Zones sensibles – Pactum serva, 2017, p. 40 : « ‘Nous’ ne sommes pas le seul genre de nous ».

© Dominique Weber. Tous droits réservés - 2017. Site conçu et réalisé par Jeanne Weber

  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon