2016 - le paysage grec

essai de description du paysage grec, n° 2 : Épidaure, août 2016, acrylique et encre sur tissu usagé, collé sur papier puis sur carton, 37 x 39 cm

essai de description du paysage grec, n° 3 : les collines de Mycènes, août 2016, acrylique et encre sur tissu usagé, collé sur papier puis sur carton, 37 x 39 cm

l'argolide nue, n° 3 - sol, plus haut, comme ciel, 2016, acrylique et encre sur tissu usagé, collé sur fiche Bristol quadrillée puis sur carton, 28,8 x 36,5 cm

essai de description du paysage grec, n° 2 : Épidaure, août 2016, acrylique et encre sur tissu usagé, collé sur papier puis sur carton, 37 x 39 cm

1/7

Zbigniew Herbert, « Essai de description du paysage grec » (1966), dans Le Labyrinthe au bord de la mer (1998, posthume), trad. fr. Brigitte Gautier, Paris, Le Bruit du Temps, 2011, p. 81 : « L’une de mes impressions les plus fortes et constantes fut celle du mouvement, comme si les yeux s’ouvraient en permanence sur le drame de la naissance de la terre ».

Qu’as-tu senti, dans ton corps et dans ta pensée, lors de ce séjour en Grèce à l’été 2016 ? Qu’être pierre, c’est être temps.